Comment protéger son habitation de la foudre ?

D’après « l’association Protection Foudre », une centaine de maisons s’effondrent en France durant toute l’année. En tombant sur un bâtiment d’habitation, la foudre est capable de provoquer des dégâts matériels comme l’incendie ou destruction et blesser des gens. Cependant, bien que vous ne touchiez pas directement l’habitation, elle peut causer de graves dommages. La foudre peut frapper un circuit de télécommunication ou une ligne électrique aérienne à plusieurs kilomètres de là, créant des surtensions sur tous les réseaux, pouvant endommager les matériels électroniques réceptifs tels que les ordinateurs, les boîtiers Wi-Fi ou les télévisions. Mais, comment protéger votre habitation de la foudre ?

Le paratonnerre : un dispositif puissant servant à protéger l’extérieur 

La meilleure solution en vue de protéger votre bâtiment d’habitation de la foudre consiste à mettre en place un paratonnerre sur le toit connecté à une électrode de terre dédiée pouvant conduire les courants de foudre à une fréquence élevée.

La performance du paratonnerre varie en fonction de sa dimension comparée à son environnement. Le paratonnerre est censé dépasser la partie la plus supérieure de l’habitation à sécuriser d’au moins 2 m, et son effet couvre un cercle de terre dont la dimension varie selon le degré de protection que vous choisissez. Ce dispositif qui consiste à protéger les résidences de la foudre est tenu d’être rattaché à la terre avec une goutte en métal conducteur.

Le parafoudre : appareil servant à protéger vos appareillages électriques

En plus du paratonnerre, il est conseillé d’installer un parasurtenseur (vulgairement connue sous l’appellation « parafoudre »). Son installation est indispensable même dans les zones fortement exposées à la foudre. Ce système de protection interne aide à empêcher les surtensions d’abîmer les appareils réceptifs. Une fois que la tension va au-delà de la valeur de consigne du parasurtenseur, celui-ci polarise le courant vers la terre, agissant comme un court-circuit réel.

Afin d’être efficace, le parasurtenseur est monté sur le tableau de protection placé en tête d’installation, seulement à l’extérieur du disjoncteur de branchement. Cette configuration assurant une protection sur une longueur à peu près de 30 mètres suffit pour la majorité des maisons unifamiliales et des logements. De plus, un parasurtenseur secondaire doit être installé.

La mise à la terre : c’est un maillon essentiel

Sans une meilleure mise à la terre, aucune installation ne peut être sécurisée surement. En fait, elle est destinée à faire circuler à la fois le courant continu de la foudre du parasurtenseur et foudre provoquée par la suppression des surtensions à travers les parasurtenseurs. Son installation doit être réalisée attentivement, en considérant les caractéristiques de la terre. Quelquefois, c’est une partie importante du budget total.

Prise de terre : pourquoi est-elle si importante ?
Qu’est ce que le triphasé dans une installation électrique ?